lundi, novembre 06, 2006

Résidus de pesticides dans les aliments: la dernière publication européenne montre des résultats en hausse en Europe!

6 novembre 2006

Comme nous l’annoncions dès juin 2006 (1), alors que les chiffres n’étaient pas encore officiellement publiés, le nouveau rapport annuel de la DG SANCO, (2) sur les résidus de pesticides dans l’Union Européenne (publié le 2 novembre 2006, données 2004) montre une augmentation du pourcentage des fruits, légumes et céréales consommés en Europe contenant des résidus de pesticides !
Ce sont en effet 47% de ces aliments qui contiennent des résidus de pesticides dont 5% sont non conformes à la réglementation (dépassement des Limites Maximales en Résidus - LMR) !
La France, une contamination toujours très élevée. Pour la France ce sont 48% des aliments qui contiennent des résidus de pesticides dont 4% qui dépassent les LMR. Si ce chiffre de 48% montre une très légère baisse par rapport à l’année précédente, les résultats sont très contrastés. En effet, si la situation semble s’améliorer pour les légumes (34% d’aliments contaminés en 2004 contre 41% en 2003), la situation est inverse pour les fruits ( 65.7% contiennent des pesticides en 2004 contre 64.5% en 2003) et surtout pour les céréales où il n’y avait aucun dépassement de LMR en 2003 alors qu’en 2004 ce sont 2.4% des céréales analysées qui sont au-dessus des LMR, pour un total de 50.4% d’échantillons contaminés soit plus qu’en 2003..
En Europe, la nourriture des bébés contaminée. Au niveau européen, la contamination des aliments pour bébé est également préoccupante : 8,7% d’entre eux contiennent des résidus de pesticides et 2.7% d’échantillons dépassent mêmes les LMR.
Un cocktail de pesticides! Les résidus multiples sont de plus en plus fréquents puisqu’on est passé de 23.7% des échantillons d’aliments végétaux contenant de 2 à 8 pesticides différents en 2003 à 25.5% de ces aliments contaminés par des résidus multiples en 2004!
Quand les aliments conventionnels deviennent toxiques. L’enquête européenne montre également par modélisation que certains aliments sont tellement contaminés par des résidus de pesticides que les plus gros consommateurs de ces aliments peuvent ingérer journellement des quantités supérieures aux doses de référence pour la toxicité aiguë ! C’est le cas pour des enfants qui pourraient ainsi ingérer jusqu’à 8 fois la dose de méthamidophos, un insecticide neurotoxique, dans des laitues, ou encore 4 fois la dose de oxydemeton-methyl, toxique pour la reproduction et le système nerveux, dans des pommes !
« Devant cette contamination toujours très préoccupante des aliments par les pesticides, le MDRGF appelle les législateurs européens à intégrer des objectifs de réduction de l’usage des pesticides en agriculture dans les législations actuellement en préparation. A quelques jours du 2° colloque de l’Appel de Paris (3) sur environnement et santé, la France, grand pays agricole, devrait porter cette demande de manière prioritaire, et rompre ainsi avec une tradition de grande dépendance à l’utilisation des pesticides en agriculture» déclare François VEILLERETTE, Président du MDRGF.
1. http://www.pesticides-non-merci.com/pdf/CP060106_Residus_nouveauxChiffres.pdf 2. Direction Générale de la Santé et de la Consommation : http://ec.europa.eu/food/fvo/specialreports/pesticides_index_en.htm 3. http://www.artac.info

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home