dimanche, novembre 05, 2006

18 ONG européennes anti pesticides interpellent LIDL

18 ONG européennes demandent aux magasins LIDL de vendre des aliments sans pesticides dans l'ensemble de l'Europe !


Dans une lettre commune ouverte envoyée le 31 octobre 2006, 18 ONG* de 14 pays européens demandent à la chaîne de supermarchés discount LIDL de réduire sensiblement la contamination par les pesticides des fruits et des légumes vendus dans ses magasins et également à vendre des produits biologiques, ceci dans toutes ses branches européennes.
Trop de pesticides chez Lidl. Fin 2005, Lidl a été classée plus mauvaise chaîne de supermarché en regard de la présence de résidus de pesticides dans les fruits et les légumes vendus dans les rayons de ses magasins allemands (tests effectués par Greenpeace Allemagne).
Début d’année 2006, Lidl Allemagne a donc présenté des mesures visant à réduire la présence des résidus de pesticides dans les aliments frais vendus dans ses magasins. Cette société a donc mis en place en Allemagne un système étendu de contrôles de qualité et une nouvelle norme limitant la présence des résidus de pesticides dans les aliments frais à un maximum d’un tiers des limites maximales autorisées en Allemagne (LMR). Lidl a également commencé à vendre des produits issus de la filière biologique dans tous ses magasins allemands. Lidl a en outre annoncé qu’il vendrait de la nourriture certifiée QS [2], certification qui surveille également la présence des résidus de pesticides dans les aliments.
Début octobre, Lidl Allemagne a entrepris une nouvelle étape en éliminant de ses rayons les raisins de table issus de l’agriculture conventionnelle parce que ceux-ci présentaient constamment des taux de résidus de pesticides très élevés.
« Le programme de réduction des résidus de pesticides de Lidl semble être limité à Lidl Allemagne. Mais les résidus de pesticides dans les aliments frais sont présents dans tous les pays d’Europe et parfois dépassent même les Limites Maximales en Résidus autorisées, ce qui est souvent le cas pour la France [3]. Les consommateurs français, comme tous ceux d’Europe, ont besoin que l’on améliore la protection alimentaire, surtout vis-à-vis des pesticides, sans considération différente d’un pays à l’autre » déclare François Veillerette, Président du MDRGF.
« Nous demandons donc à Lidl France de vendre des aliments exempts de résidus de pesticide le plus vite possible et de mettre en application au moins les mêmes normes et mesures de réduction des résidus que celles appliquées en Allemagne. Nous demandons également à Lidl France de mettre en vente immédiatement des produits issus de la filière biologique. Aujourd’hui, comme le MDRGF, 18 ONG de 14 pays d’Europe différents demandent collectivement à Lidl, dans une lettre ouverte [4], de réduire les résidus de pesticides dans les aliments vendus par ses magasins dans toute l’Europe, avec des mesures et des normes au moins au niveau de Lidl Allemagne. » insiste-t-il.
De plus en plus de pesticides dans nos aliments ! Chaque année les chiffres de l’UE sur la présence des résidus de pesticides dans les aliments végétaux sont toujours plus alarmants, et ce dans toute l’Europe [5]. En réponse aux inquiétudes grandissantes des consommateurs concernant la présence de pesticides dans les aliments et les risques que font courir les pesticides aux consommateurs, aux agriculteurs et à l'environnement, plusieurs chaînes de supermarchés partout en Europe mettent déjà en application des politiques pour réduire la présence de pesticides et dans le même temps pour augmenter la gamme des produits issus de l’agriculture biologique. Nous pensons que c'est une bonne manière de se mettre en avant et espérons sincèrement que Lidl ne manque pas cette occasion de favoriser la réduction de l'utilisation des pesticides au sein de toute son entreprise.

*Organisations signant la lettre ouverte à Lidl (Lidl a actuellement des supermarchés dans environ 21 pays européens). :
Pays ONGAllemagne Greenpeace GermanyPAN GermanyAutriche Global 2000Belgique BBLCroatie PIN for Health (Partnership-Information Networking for Health) France MDRGF Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations FuturesHollande Natuur en MilieuMilieudefensie (Friends of the Earth Netherlands)Italie Lega Ambiente AgricolturaPologne Polish Ecological ClubPortugal Quercus-PortugalRépublique Tchèque SSLRoyaume-Uni PAN UKSlovaquie CEPTA - Centre for Sustainable Alternatives,Europe PAN Europe WECF Health and Environment Alliance
[1] Eurobaromètre au sujet des craintes générales sur la nourriture des citoyens de l'UE montre que la première peur des consommateurs de l’UE est la présence de pesticides dans les aliments. 63% des personnes interrogées indiquent qu’elles sont préoccupées par la présence des résidus de pesticide dans les fruits et les légumes. Commission européen 2006, questions spéciales de risque d'eurobaromètre, février 2006. voir www.pesticide-non-merci.com [2] http://www.q-s.info/ [3] voir : www.pesticide-non-merci.com [4] La lettre ouverte à Lidl envoyée par ces O.N.G.s aujourd'hui peut être trouvée sur le site du MDRGF : www.mdrgf.org/news062510_pesticides_lidl.html [5] La dernière enquête européenne sur les résidus de pesticides dans les aliments végétaux montre que plus de 5% de tous les échantillons testés ont dépassé le seuil légal des résidus de pesticide et presque la moitié de tous les échantillons contienne au moins un pesticide. Commission européenne 2005, surveillance des résidus de pesticide dans les produits d’origine végétale en UE, la Norvège, l'Islande et le Lichtenstein - 2003.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home