samedi, mai 07, 2005

OGM : un incident qui inquiète l'industrie aux USA

Aux Etats-Unis, Syngenta* a commercialisé illégalement un maïs OMG bt1** expérimental et ceci pendant quatre ans avant de s'en apercevoir ! L’industriel prétend qu’il s’agit d’une erreur !

Cette soi-disant « erreur », découverte en décembre 2004, a été révélée seulement fin mars 2005 par la revue scientifique "Nature". Ce maïs contenait un gène de résistance à un antibiotique, l’ampicilline, couramment utilisé. Ceci présente un danger car les transferts de gènes de résistances aux antibiotiques sont possibles vers d’autres cultures et pourraient, in fine, engendrer des phénomènes de résistance chez l’homme.

>>> Autorités : silence sur le sujet

L'Environmental Protection Agency (EPA), l'agence officielle américaine de protection de l'environnement, tout comme le département de l'agriculture (USDA), se gardent de médiatiser l'affaire et tentent de la minimiser. Il s'agit pourtant de 150 Km² cultivés avec ce mais OGM. Ces deux organismes de contrôle gardent un silence total sur leurs sites Internet où nous n'avons pas trouvé de communiqué sur cette délicate affaire.

« C’est assez scandaleux » a déclaré Greg Jaffe, Chef du projet biotechnologies au Centre pour la Science dans l’Intérêt du Public, un groupe de pression de Washington DC. « Cela montre que les entreprises et le gouvernement ne jouent pas franc jeu ! »
Le Codex Alimentarius qui définit les standards alimentaires mondiaux, et l’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire demandent que les gènes marqueurs de résistances à des antibiotiques ne soient pas employés dans les cultures OGM.
Il faut préciser qu'il ne s'agit pas de la première erreur. Le StarLink, du maïs transgénique produit par Aventis CropScience et uniquement réservé à l'alimentation animale, s'est retrouvé dans la chaîne alimentaire humaine dans le passé.

Si le Starlink est interdit dans l'alimentation humaine, c'est en raison de risques d'allergies. Or, le développement de toxines par les plantes transgéniques constitue un véritable danger en cas d'allergie. Pour Jean-Pierre Berlan, Directeur de recherche à l'INRA, les « scientifiques découvrent une véritable " terra incognita ", qui pose des problèmes radicalement nouveaux parce qu'elle met en échec tout ce que nous savons. », ce qui peut poser d'immenses difficultés en cas de crise sanitaire. Surtout que selon Gilles-Eric Seralini, expert en OGM auprès de l'UE, « les OGM contiennent des pesticides jamais testés sur des cellules humaines ».
Un comble en matière de sécurité alimentaire !

* Firme phytosanitaire qui commercialise entre autre des pesticides à base de Paraquat
** Maïs génétiquement modifié par l'introduction d'un gène issu d'une bactérie et destiné à produire une toxine fatale à certains insectes.

1 Comments:

At 10:08, Anonymous Anonyme said...

je fais un exposé sur ogm aidez nous!!

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home